NEWS /
Restaurateurs et Hôteliers, quelles solutions pour pallier aux problèmes de recrutement ?

Une étude de l’UMIH aurait identifié un chiffre de 150 000 personnes qui ont choisi de se reconvertir vers d’autres métiers que les CHR, depuis la crise du COVID. Trop de contraintes horaires, pas d’équilibre vie privée / vie professionnelle, des salaires pas à la hauteur, autant de critiques fondées ou injustifiées qui poussent les professionnels à quitter les CHR. Cette crise a creusé la crise des vocations dans les métiers de l’hôtellerie-restauration, et les professionnels doivent désormais trouver des solutions alternatives pour recruter et/ou former leurs salariés d’aujourd’hui et de demain. Food Hotel Tech fait le point sur les possibilités qui existent.

1. Le choix de l’apprentissage:

Voie royale qui a bénéficié du plan gouvernemental “1 jeune, 1 solution”, l’apprentissage vous permet de former un jeune en interne en cohérence avec votre culture d’entreprise. Le maître d’apprentissage doit certes prendre du temps pour former l’apprenti, mais vous pouvez y gagner rapidement. Certains établissements, comme le Martinez à Cannes, ont constaté des hausses de performance des ventes depuis qu’ils ont recruté des apprentis en salle.

L’option de l’apprentissage est d’autant plus intéressante qu’elle vous donne accès à des aides. Une solution très peu coûteuse et un vivier de candidats très important. Jusqu’au 31 décembre 2022, et pour tout contrat conclu entre le 1er avril et le 31 décembre 2021, vous bénéficiez d’une aide de 5000€ maximum pour un apprenti de moins de 18 ans et de 8000€ maximum pour un apprenti majeur, jusqu’au niveau master.

A Nice, le Campus des Métiers et des Qualifications d'Excellence Tourisme International Hôtellerie - Provence Alpes-Côte d’Azur rassemble une diversité de formations, incluant formation initiale, alternance, formation continue… en public ou privé. Vous rapprocher de campus de ce type permet d’avoir une vision globale des formations et donc des apprentis disponibles et adaptés à votre entreprise.

 
 

2. Intérimaires et extras

Une formule bien connue dans l’hôtellerie-restauration, mais une formule qui fonctionne toujours. Les intérimaires et extras sont déjà formés et “prêts à l’emploi”, ils vous permettent de renforcer vos équipes rapidement, mais ponctuellement. Conçus pour vos recherches de personnels en mission de courte durée, des solutions digitales comme Brigad ou Badakan vous permettent en quelques clics de trouver un renfort à l’instant choisi. Un gain de temps indéniable, avec pour résultat le recrutement d’un personnel qualifié et volontaire.

3. Formation du personnel pour montée en compétences

Voici une solution parfaitement adaptée pour les employés en salle ou en cuisine. Dépenser les droits de formation, qui sont largement sous-utilisés par les entreprises, pour faire monter vos salariés en compétence, est un complément idéal aux solutions présentées dans cet article. Vous pouvez faire évoluer votre plongeur en cuisine, votre commis en salle… et recruter ensuite des profils nécessitant moins de maîtrise ou de connaissances techniques. https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-prive/html/#/ regroupe des centaines de formations. En plus du célèbre FAFIH, les syndicats hôteliers et de restaurateurs proposent aussi leurs propres cycles de formations, tout comme de nombreux acteurs certifiés QUALIOPI, un gage officiel pour une formation encadrée et reconnue.

La CCI Nice Côte d’Azur pilote un outil dédié à l’organisation de la formation dans votre entreprise. eDRH Sud, produit de la Région Sud, recense des formations et vous accompagne dans cette démarche.

4. Adultes en reconversion ou en insertion:

Lancée par Thierry Marx il y a quelques années pour répondre à la pénurie de main d'œuvre en restauration, Cuisine Mode d’emploi(s) est un des exemples de formations qui permettent de former des personnes en insertion. Des promotions de 10 personnes bénéficient d’un parcours accéléré de 11 semaines. Une formule qui vous permet d’avoir rapidement des personnels ayant les bases du métier. Une dizaine de centres dispensent cette formation Cuisine Mode d’Emploi(s) en France.

Autre exemple de public en reconversion, du côté de la CCI Nice Côte d’Azur, on a misé sur la reconversion vers le Middle Management. La formation H2M, lancée en février 2021, prévoit un parcours sur 10 mois autour du management de proximité, avec un tutorat assuré par des professionnels de l’hôtellerie. En résultent des adjoints d’hébergement, des gouvernants, chefs de réception… qui accèdent à des CDD de 6 mois dès la sortie de leur formation.

5. Valoriser votre entreprise

Au-delà d’un manque de motivation, c’est une réelle crise des vocations qu’affronte désormais le secteur du tourisme. Week-ends, horaires décalés… sont des freins pour ceux qui ont goûté au confinement. Valoriser le potentiel du métier et la qualité de vos entreprises est une technique pour donner quand même envie de postuler et de rester dans vos établissements.

Valoriser votre entreprise auprès de nouveaux publics implique de communiquer sur les bons médias. Les réseaux sociaux tels qu’Instagram et TikTok sont devenus des lieux de recrutement pour de nombreuses entreprises du tourisme, comme Père & Fish qui limite les problèmes de recrutement en étant très actifs et modernes sur ces réseaux. Avoir un compte LinkedIn et l’alimenter parait également indispensable.

6. Passez au digital

Les solutions digitales sont un moyen d’entrer en contact avec les bons candidats, de valoriser votre entreprise, mais aussi des moyens de les attirer avant de les fidéliser. Un restaurant qui utilise des smartphones et autres tablettes pour les commandes sera sans doute plus attractif pour un jeune qu’un restaurant qui est resté au papier. Un hôtel qui dispose de solutions de gestion automatisée facilitera la communication entre le personnel d’étage et la réception, et donc rendra plus attractif le métier, malgré sa pénibilité. Salaires et équilibre vie privée / vie professionnelle restent souvent au cœur de la fuite des talents, mais les solutions digitales prouvent que votre métier évolue, que votre entreprise se modernise.

Après des mois de crise sanitaire, le recrutement est devenu le plus grand défi à relever pour les acteurs de l’hôtellerie-restauration. Mais les solutions existent, les exemples de succès nombreux, et montrent la voie à suivre pour attirer les talents et les retenir.

Partagez cet article sur vos réseaux :