NEWS / Restaurateurs : utilisez les réseaux sociaux pour recruter des jeunes

La crise sanitaire a complexifié la question du recrutement d’équipes motivées et expérimentées. Recruter de bons candidats était déjà une gageure avant le Covid et les longs mois de fermeture et donc d’inactivité des professionnels. Cette problématique n’a pu que s'accroître. Le GNI a estimé à 110000 le nombre de salariés qui seront manquants au moment de la réouverture. Se tourner vers les jeunes, apprentis ou juste diplômés, est une solution pour redémarrer et pérenniser son activité. Comment donner envie à ces jeunes générations de postuler dans vos restaurants?
Pour séduire et rendre vos établissements attractifs auprès de ce jeune public, les restaurateurs sont de plus en plus nombreux à intervenir directement dans les écoles hôtelières et certains vont jusqu’à créer des vidéos courtes présentant leur métier, modernisant leur approche et leur communication en mettant en scène leurs équipes.
D’autres s’intéressent à la manière de donner envie à ces jeunes (génération plus volatile) de rester. Investir dans des outils modernes, dans la tech, leur confier une partie de la communication sur les réseaux sociaux, aller les chercher directement sur leurs réseaux (TikTok, Instagram, Snapchat)... autant de possibilités qui s’offrent aux restaurateurs en quête du jeune motivé et attiré par le métier.

Travailler sa notoriété sur les réseaux sociaux

Avant de penser à utiliser les réseaux sociaux pour recruter des jeunes, encore faut-il y exister. Jeunes et moins jeunes sont aujourd’hui utilisateurs des réseaux sociaux. Plus d’un milliard d’utilisateurs sont actifs sur Instagram dans le monde, et ils sont plus de 21 millions en France. Pour les restaurants, ce réseau social est devenu incontournable depuis plusieurs années. La thématique Food fait partie des thèmes les plus exploités sur le réseau. Dans les écoles hôtelières, on déconseille souvent aux jeunes d’avoir des réseaux publics, mais ces jeunes ne se privent pas de suivre les restaurants et les chefs. Ce réseau de l’image qui touche une cible intergénérationnelle, et sur lequel même les jeunes sont présents. La problématique est que l’algorithme Instagram est devenu de plus en plus exigeant et que les restaurants doivent créer beaucoup de contenu pour sortir du lot. Alex Rafaitin, co-fondateur de Père & Fish, a réfléchi sa stratégie éditoriale Instagram avant même l’ouverture du premier restaurant de l’enseigne. Pour lui, la présence et la bonne stratégie sur les réseaux sociaux est nécessaire pour construire sa marque, construire une communauté solide, faire parler de ses établissements et faire venir du monde dans ses restaurants. C’est en travaillant avec les bons influenceurs que ses comptes ont vite fonctionné. Père et Fish compte aujourd’hui plus de 37 800 abonnés sur Instagram, un chiffre en croissance constante, possible grâce à un contenu travaillé et pensé à l’avance.

Parallèlement à Instagram, il est un réseau qui a explosé en 3 ans; Tik Tok. Les entrepreneurs, et les restaurateurs en tête, sous-estiment souvent la portée de ce réseau, le pensant réservé aux jeunes et totalement inaccessible, voire inutile aux marques. Les restaurants qui ciblent une clientèle jeune, un public étudiant, ou les jeunes diplômés par exemple, peuvent pourtant y gagner en notoriété et attirer une clientèle dans leurs établissements. Les jeunes qui partagent des vidéos de restaurants peuvent en effet créer le buzz. C’est ainsi que le restaurant Mangez et cassez vous a été submergé par une clientèle très jeune après des posts d’influenceurs devenus viraux sur Tik Tok. On verra ci-après l’impact sur le recrutement de ce réseau. Dans la même logique que pour Instagram, Alex Rafaitin a rapidement investi Tiktok. L’idée est simple: le réseau est nouveau, les premiers qui iront pourront facilement récolter les fruits. Pas si simple pour autant lorsqu’on est restaurateur-chef-comptable…. S’improviser expert en vidéos mobiles destinées à un public jeune n’est pas évident. L’idéal est de confier cette tâche à un jeune qui connaît les codes du réseau et vos valeurs, votre ambiance, vos forces.

Voici un exemple de vidéo postée sur le compte Tiktok de Père & Fish, pas si difficile à réaliser. La difficulté est d’être assidu et régulier.

La marque a choisi récemment de confier à un stagiaire la tâche de créer du contenu de réseaux sociaux à diffuser sur Tiktok et autres. Une astuce qui permet de pallier à l’absence de responsable marketing dans les petits établissements, mais qui ne peut pas être durable. Chez Père & Fish, cela a permis d’impulser de nouvelles idées qui seront appliquées par la suite pour entretenir le réseau et avoir un contenu varié et régulier.

Si vous n’avez pas encore travaillé votre présence sur les réseaux sociaux et que vous n’avez pas le temps de créer un tel contenu, envisagez le combo agence de community management + agence de recrutement d’influenceurs.

Utiliser ces réseaux sociaux pour recruter des jeunes

A chaque réseau ses profils et ses candidatures. A chaque réseau ses offres d’emploi. Pour capter des candidatures de profils très différents, vous pouvez exploiter différents canaux. De la presse traditionnelle spécialisée aux sites type Indeed en passant par LinkedIn, les professionnels ont leurs habitudes. Mais les réseaux sociaux type Facebook, Instagram ou Tiktok, longtemps considérés comme des réseaux BtoC, peuvent permettre de recruter les bons profils, et être donc utilisés pour développer sa marque employeur. Père & Fish a utilisé la force de Tiktok pour diffuser son offre de stage, une vidéo dynamique, engageante, qui donne le ton sur l’esprit du stage et de l’entreprise.

Cette vidéo, en plus d’avoir été vue des milliers de fois, a eu un retentissement inattendu. Des dizaines de candidatures spontanées pour différents emplois chez Père & Fish ont été reçues. Un vivier inattendu certes, mais très utile. D’une vidéo ludique pour un stage, bien tournée et bien relayée, c’est tout le process de recrutement qui a ainsi été impacté.

Utiliser les réseaux sociaux pour recruter est une idée que les restaurateurs peuvent retenir pour valoriser, donner envie, inspirer les jeunes en quête d’un emploi étudiant ou d’un emploi pérenne. Pour bien exploiter ces réseaux, l’offre d’emploi doit respecter les codes de chaque réseau. Sur Instagram, vous pouvez poster une story spontanée, une publication joliment mise en forme dans votre feed ou une vidéo plus fun dans l’esprit de celle que nous venons de voir pour le format Reels. Sur Tiktok, la vidéo doit être ludique et instructive. Quel que soit votre choix, respectez votre ADN. Si vous êtes un établissement haut de gamme qui respecte les codes du service traditionnel, votre offre d’emploi devra être aussi élégante que moderne. Si vous n’avez pas le temps pour créer ce type de contenu, faites appel à des agences spécialisées dans la création de contenu pour les réseaux sociaux.

Changez votre paradigme pour fidéliser les jeunes

Offrir des conditions contractuelles transparentes et attractives est sans doute une des bases pour attirer et fidéliser les employés, mais l’exemple de Père & Fish prouve qu’il faut aller plus loin. Il existe souvent un véritable choc générationnel entre les “anciens” du métier qui acceptaient des conditions de travail particulièrement difficiles, et les jeunes, qui veulent concilier vie professionnelle et vie privée, prendre du plaisir au travail…

De grands chefs ont bien intégré ces nouvelles attentes et osent la fermeture du week-end, mais il faut pour ça plus de moyens, une marque très puissante, une clientèle qui s’adapte, et un carnet de réservations rempli toute l’année. Trouver d’autres modes de fidélisation est donc essentiel pour la majorité des restaurateurs.

Chez Père & Fish, le parti pris est de laisser le plus d’autonomie possible aux équipes dès qu’elles ont été formées. La formation est une étape clef puisque c’est à ce moment que vous transmettez à la fois vos valeurs et votre mode de fonctionnement. Les dirigeants de Père & Fish ont aussi adopté un système de primes, une manière de motiver les équipes à porter haut les valeurs de la marque. Résultat: très peu de turn-over et des équipes souriantes et heureuses de venir travailler. Des équipes qui incitent d’ailleurs leur réseau personnel à candidater chez Père & Fish.

Proposer des outils de travail moderne et innovants est aussi une méthode qui permet d’attirer et de fidéliser les jeunes, plus habitués à jongler avec leurs écrans qu’avec un carnet et un stylo. La prise de commande digitale est un outil intuitif à prendre en compte en salle par exemple.

Les réseaux sociaux, qu’on pense être uniquement des réseaux pour rire, pas sérieux, trop ciblés sur les jeunes, sont finalement non seulement des plateformes pour faire connaître vos restaurants, vos marques, mais aussi pour y recruter vos futurs talents, vos collaborateurs. S’en priver signifie passer à côté d’un vivier de candidatures précieux en cette période où l’offre est plus forte que la demande.

Partagez cet article sur vos réseaux :