NEWS /
Hôteliers, faites briller votre Instagram cet été

Pour de nombreux établissements hôteliers, l’été est la période la plus propice à poster sur Instagram ou à inciter les estivants à partager leur expérience dans les hôtels sur leurs propres comptes Instagram. Nos experts nous ont livré quelques astuces pour rendre vos comptes Instagram plus performants.

Adaptez-vous aux capacités de votre propre établissement

Pour Jonathan Jourdan, président de My Groom Service, il est nécessaire de mener un premier “audit” pour évaluer la stratégie à adopter sur Instagram. Qui peut publier? Mon hôtel possède-t-il des espaces ou des particularités intéressantes visuellement?
Il est essentiel d’identifier les forces et faiblesses de son hôtel. Si la main d’oeuvre est insuffisante pour créer du contenu et gérer son compte Instagram, plusieurs stratégies sont possibles:

● Ne pas créer de compte, ce qui vous expose au risque de vous passer de toute une frange de clientèle qui utilise les réseaux sociaux, surtout Instagram, non seulement pour s’inspirer pour leurs voyages, mais également pour s’informer et réserver un hôtel.
● Externaliser cette prestation. Plusieurs niveaux de forfaits existent en matière de community management. Les comptes peuvent être très nourris et modérés ou juste alimentés pour assurer une simple vitrine de l’hôtel sur Instagram.
● Demander à un stagiaire de gérer cette partie, mais cela n’est pas un choix durable, nécessite tout de même une supervision et impose de créer une charte éditoriale.
● Faire le minimum syndical: dans ce cas, Jonathan Jourdan suggère de poster au moins une photo par mois, quitte à ne pas jouer la carte des hashtags pour chercher la visibilité ou le référencement sur Instagram. L’objectif d’un tel compte est uniquement de montrer à l’audience que vous existez bien et que vous “n’êtes pas vieillissant”.

Jonathan Jourdan rappelle que lorsque vous n’avez pas assez de contenu dans votre établissement, vous pouvez jouer sur la règle des 80/20. Les hôtels proposant beaucoup de prestations ou dans un cadre très “instagrammable” peuvent poster 80% de contenu interne, quand les hôtels ayant peu de matière en interne ont intérêt à poster 80% de contenu sur votre destination ou vos partenaires. Ces derniers sont des sources inépuisables de contenu: évènements, sites touristiques, plages, offices de tourisme, restaurants…

Ce schéma est cependant le schéma minimal possible, mais il est loin d’être un modèle optimal. Jonathan Jourdan rejoint Joëlle Robin de l’agence Webcom pour insister sur l’importance aujourd’hui d’avoir un compte Instagram vivant et alimenté régulièrement.

Le conseil clef: si vous n’avez pas les forces en interne pour créer du contenu, exploitez les forces externes de votre environnement.

Utilisez les bons leviers d’Instagram

Joëlle Robin vous recommande d’exploiter le plein potentiel d’Instagram, puisque la version légère ne suffit plus. Les algorithmes sont de plus en plus exigeants, et les clients aussi.
Pour Jonathan Jourdan, la seule recette magique est d’appliquer tous les fondamentaux d’Instagram, de suivre les évolutions et exigences des algorithmes. La visibilité des comptes sur Instagram est en effet soumise à l’application de formules mathématiques. Et à chaque outil Instagram son petit calcul. Posts dans votre feed, stories, Reels et IGTV sont les 4 formats clefs d’Instagram, complétés notamment par les Guides, que les hôtels peuvent s’approprier. Si vous souhaitez tout exploiter, la régularité et la fréquence sont parmi les prérequis, mais ce sont surtout les interactions qui permettent de rendre un compte plus visible et plus efficace. Encore faut-il adopter les bonnes pratiques.

Joëlle Robin rappelle que la base est d’organiser ses futures publications, en mettant en place un calendrier éditorial. Vous pouvez chaque mois définir les publications et stories qui seront postées pendant le mois et les programmer via des outils pratiques.
Facebook Business Manager, InstaBoss ou Hootsuite sont parmi les outils les plus utilisés, mais pléthore de solutions existent. Jonathan Jourdan vous recommande de faire réaliser chaque année avant l’été un shooting. Vous pourrez distiller ces photos pendant toute la saison estivale. Cela vous permet de vous focaliser sur l’opérationnel durant la pleine saison et d’ajouter des visuels, reels et stories plus spontanés au milieu d’un feed bien organisé, pensé à l’avance.

Pour votre compte, pensez à passer en compte professionnel, à nourrir votre bio, et à créer des stories à la une, par thème ou par catégorie, pour exploiter tous les repères mis à votre disposition par Instagram.

La régularité étant la règle, il faudra organiser vos futures publications pour qu’elles soient assez nombreuses et régulières. Pour ses clients hôteliers, Joëlle Robin adopte souvent un rythme de 3 à 4 publications dans le feed par semaine, ajoutés à 3 à 5 stories par semaine. Les reels méritent le même traitement.

Joëlle Robin rappelle que la base est d’organiser ses futures publications, en mettant en place un calendrier éditorial. Vous pouvez chaque mois définir les publications et stories qui seront postées pendant le mois et les programmer via des outils pratiques.
Facebook Business Manager, InstaBoss ou Hootsuite sont parmi les outils les plus utilisés, mais pléthore de solutions existent. Jonathan Jourdan vous recommande de faire réaliser chaque année avant l’été un shooting. Vous pourrez distiller ces photos pendant toute la saison estivale. Cela vous permet de vous focaliser sur l’opérationnel durant la pleine saison et d’ajouter des visuels, reels et stories plus spontanés au milieu d’un feed bien organisé, pensé à l’avance.

Les recommandations Instagram vont plus loin et sont même irréalistes pour la majorité des gestionnaires de contenu, donc encore plus pour les hôteliers eux-mêmes. Instagram recommande en effet un rythme de 3 posts, 8 à 10 stories, 4 à 7 reels et 1 à 3 IGTV par semaine.
Si on tient compte du fait que les vidéos IGTV sont très lourdes et coûteuses à réaliser, on va rapidement exclure ce format, sauf si vous avez le potentiel pour réaliser de belles vidéos et interviews, que vous pourrez exploiter sur IGTV, YouTube, Facebook Watch et toutes plateformes de partage de vidéos.
En revanche, le rythme de 3 posts par semaine, 1 à 2 stories par jour et 1 à 2 reels par semaine peut être tenu.

Pour ce faire, Joëlle Robin recommande de recycler le contenu. Lorsque vous mettez une vidéo en story, vous pouvez aisément la publier en format reels quelques jours après. “Cela évite de démultiplier le contenu à créer", explique-t-elle. “En démultipliant, vous êtes sûrs que le contenu sera vu par quelqu’un, quelle que soit l’utilisation qu’ils font d’Instagram” ajoute-t-elle.
Si vous manquez d’idées de contenu ou d’astuces pour mieux performer, Joëlle Robin vous livre quelques unes de ses recettes:

● Pensez au #Roomtour qui cartonne sur le format reels. Joëlle Robin préconise ces visites de chambre au format story ou reels, puisqu’il met les clients face à une publication transparente, réaliste, sans “tricherie”.
● La story avec la photo du petit-déjeuner et un GIF ou un message pour dire bonjour crée beaucoup d’interactions,
● Le reel du petit-déjeuner au format vidéo est également très performant,
● Cachez des # dans vos stories en les superposant. 5 à 6 au maximum en story,
● Choisissez vos # en exploitant la fonction entonnoir. Pour vos stories, mettez 3 # qui récoltent le plus de vues (de 500000 à 1 million) et 2 à 3# entre 50000 et 100000 vues. Les igers qui sont abonnés à ces # auront des chances de voir vos publications et stories.
● Faites tourner une publicité en continu avec mise en avant de vos offres ou de vos promotions. Il vous suffit de changer le message et les photos régulièrement. Le format carousel, celui qui génère le plus d’interactions sur Instagram, est parfaitement adapté aux offres hôtelières.

Le conseil clef: pour exploiter les leviers d’Instagram, pensez à recycler vos contenus. Une story devient aisément un reel.

Utilisez le contenu généré par vos clients et partenaires

En repostant les contenus créés par les autres, vous adoptez une stratégie gagnant / gagnant. Vous reconnaissez et considérez vos clients et partenaires en partageant leur contenu et vous encouragez les autres à poster leur expérience sur leurs propres comptes en taguant votre établissement.

Jonathan Jourdan suggère plusieurs bonnes pratiques:

● Reposter les photos les plus populaires (celles qui recueillent le plus de likes et de commentaires) des lieux touristiques environnants,
● Inciter vos clients à partager leur contenu, en rendant vos # et @ de compte Instagram bien visibles dans votre établissement et sur vos canaux de communication,
● Créer un # de marque dédié à votre hôtel. C’est le repère encore valide sur Instagram. En créant une alerte sur ce #, vous serez informés de toutes les publications qui contiennent votre # et pourrez sélectionner les publications qui vous intéressent,
● Indiquer dans chaque publication en fin de texte “vous aussi, partagez votre expérience du #hotelbbb”,
● En début de saison, lancer un jeu concours avec tirage au sort dont l’objet est le partage de la plus belle photo. Tirage au sort en fin d’été pour créer le plus de contenu possible,
● Détecter les spots les plus instagrammables de votre hôtel ou de votre destination en observant les photos les plus récurrentes

Le poids grandissant et stable des influenceurs sur Instagram mérite de ne pas éluder la question. Les deux experts s’accordent sur l’importance de faire appel à ces créateurs de contenu digital. Ils sont devenus des partenaires, au même titre que la presse.
Attention à bien les sélectionner et à leur proposer les bonnes expériences.

Le conseil clef: sur Instagram, pour séduire les algorithmes, faire plaisir à vos clients, proposer un contenu attractif, et ne pas être noyé par la masse de contenu à créer, il est nécessaire de trouver le juste équilibre entre contenu natif et contenu créé par les utilisateurs (UGC).

Soyez réactifs

Enfin, pour exploiter le potentiel d’Instagram, pensez à surveiller les messages privés aussi souvent que vos emails. Les clients passent par tous les canaux de communication possibles, et les demandes d’informations et de réservation y sont de plus en plus importantes. Ne pas répondre équivaut à passer à côté d’opportunités de business.

Le conseil clef: en réception, gardez les emails ouverts, mais aussi le business manager de Facebook ouverts, pour répondre aux messages privés aussi souvent qu’aux emails.

Les clefs pour réussir sur Instagram sont nombreuses et obligent souvent les hôteliers à passer par la sous-traitance, faute de personnel assez nombreux pour gérer ce nouveau canal de communication, de relation clients et de réservation. La puissance d’Instagram mérite de s’y intéresser et d’y investir.

Partagez cet article sur vos réseaux :